Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Istanbul - Quatre militaires et un civil ont été tués dans un attentat à la bombe à Istanbul. Les rebelles kurdes avaient menacé lors du week-end de lancer des attaques dans "toutes les villes de Turquie".
L'engin dissimulé sur la chaussée et télécommandé a explosé au passage d'un autocar transportant les soldats à Halkali, une lointaine banlieue populaire sur la rive européenne de la métropole, où se trouvent des logements militaires.
Un groupe kurde armé, les Faucons de la liberté du Kurdistan (TAK), a revendiqué l'attentat sur son site internet. "Il s'agit d'une attaque totalement planifiée contre un véhicule militaire", indique cette organisation, soulignant son intention de multiplier les actions de ce type contre l'Etat turc.
Les autorités turques affirment que cette organisation sert de prête-nom à la rébellion armée kurde du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), quand le PKK commet des attentats susceptibles d'encourir la désapprobation populaire, notamment quand des civils sont tués.
Le PKK rétorque que les TAK sont constitués d'éléments incontrôlés ayant quitté ses rangs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS