Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une explosion survenue alors que des membres du PKK chargeaient des explosifs dans un camion a fait quatre morts et 17 blessés dans le district de Sarikamis, à 25 km de Diyarbakir, première ville du sud-est.

Keystone/AP/MAHMUT BOZARSLAN

(sda-ats)

Vingt-et-un séparatistes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et huit membres des forces gouvernementales ont trouvé la mort vendredi dans le sud-est de la Turquie, annoncent l'armée et la presse.

Six des militaires et autant de membres du PKK ont été tués au combat, et deux autres soldats ont péri dans un accident d'hélicoptère dû à une avarie, précise l'état-major, ajoutant que les faits se sont produits dans la province d'Hakkari. Quinze séparatistes ont par ailleurs trouvé la mort dans des affrontements dans la province de Sirnak, rapporte la chaîne NTV, citant l'armée.

La veille, une explosion survenue alors que des membres du PKK chargeaient des explosifs dans un camion avait fait quatre morts et 17 blessés dans le district de Sarikamis, à 25 km de Diyarbakir, première ville du sud-est, selon les autorités.

Quelques heures plus tôt, une voiture piégée mise à feu près d'une base militaire avait fait sept blessés dont un civil à Istanbul. Aucune revendication n'a été formulée.

La Turquie s'est lancée en juillet dans une "guerre synchronisée" contre les djihadistes de Syrie et les séparatistes kurdes, malgré la trêve proclamée deux ans et demi plus tôt. Depuis, les violences se multiplient dans la région.

ATS