Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Dix soldats turcs et une vingtaine de rebelles kurdes ont été tués dans de violents combats survenus dans la nuit de dimanche à lundi dans le sud-est de la Turquie, a-t-on indiqué de sources officielle et locale. Toutes les victimes, côté forces de sécurité, sont des soldats.

Un groupe indéterminé de rebelles qui disposent de bases arrière dans la montagne irakienne ont attaqué avec des fusils mitrailleurs et des lance-roquettes tard dimanche un complexe de sécurité de Beytüssebap, tuant les soldats. La police et les soldats ont riposté provoquant de violents heurts, ajouté le gouverneur.

Le PKK a multiplié ses attaques ces derniers mois contre les forces d'Ankara. En août, une attaque à la voiture piégée a fait dix morts -une victime a succombé récemment à ses blessures - dans la ville de Gaziantep (sud-est).

Le PKK accusé

Ankara a accusé le PKK d'être à l'origine de l'attentat de lundi, mais les rebelles kurdes ont démenti.

Le conflit avec le PKK, considéré par Ankara comme une organisation terroriste, a déjà coûté quelque 45'000 vies dans des combats qui durent depuis 1984. Aucune solution politique pour mettre un terme à ce conflit n'est en vue.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS