Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Istanbul - Un attentat-suicide a blessé au moins 32 personnes dimanche en plein centre d'Istanbul, la plus grande métropole de Turquie, a annoncé la police. Les premiers soupçons se portent sur les rebelles kurdes dont la trêve devait prendre fin dans la journée.
"Quinze policiers et 17 civils ont été blessés dans un attentat-suicide", a déclaré le gouverneur d'Istanbul. Le kamikaze, un homme, est décédé. D'autres charges explosives ont été retrouvées sur lui, a précisé le responsable.
L'incident s'est produit vers 10h30 sur l'esplanade de la place centrale de Taksim, sur la rive européenne de la ville, où des policiers anti-émeutes sont constamment en faction.
D'après le responsable, l'assaillant aurait tenté de monter à bord d'un car rempli de policiers et de se faire exploser à ce moment-là, pour faire le plus de dégâts possibles. Mais sa charge a visiblement explosé trop tôt, ce qui a évité un carnage.
Le gouverneur a précisé que les jours des blessés n'étaient pas en danger.
Esplanade fermée
Selon des témoignages recueillis par l'AFP et un enregistrement vidéo diffusé sur la chaîne CNN-Türk, des coups de feu ont suivi l'explosion. L'esplanade, très fréquentée, ainsi que les rues y menant ont été temporairement bouclées par la police.
Par le passé, les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ainsi que des groupes d'extrême-gauche ont déjà commis des attentats à Istanbul, mégapole de plus de 12 millions d'habitants. Selon Anatolie, il s'agit du troisième attentat-suicide commis à Taksim depuis 1999.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS