Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Facebook a annoncé fin janvier qu'il allait interdire la publicité pour des produits financiers et des services liés aux cryptomonnaies sur tous ses réseaux sociaux (archives).

KEYSTONE/AP/AHN YOUNG-JOON

(sda-ats)

Twitter a annoncé lundi qu'il allait interdire les publicités pour les cryptomonnaies pour ne pas s'exposer au risque de promouvoir un marché non réglementé qui favorise la fraude. Il rejoint ainsi Facebook et Google.

L'interdiction porte sur la publicité sur les ICO (initial coin offerings, des levées de capitaux en cyptomonnaies), les ventes de "jetons numériques" ou tokens et les services de gestion de portefeuilles en cryptomonnaies ("crypto-wallet services"), a indiqué le site de micro-blogging.

Cette nouvelle politique, dont la date de mise en oeuvre n'a pas été précisée, concerne également les plates-formes d'échanges de cryptomonnaies, avec quelques exceptions en nombre limité.

Facebook avait annoncé fin janvier qu'il allait interdire la publicité pour des produits financiers et des services liés aux cryptomonnaies sur tous ses réseaux sociaux.

Puis mi-mars, Google, filiale d'Alphabet, a annoncé l'interdiction des publicités pour les cryptomonnaies et les contenus associés à partir du mois de juin.

Le prix du bitcoin, l'une des cryptomonnaies les plus en vue, a chuté de plus de moitié par rapport à son pic de décembre, passant de presque 20'000 dollars (18'721 francs) à 8000 dollars (7485 francs), dans la crainte que les autorités ne régulent ces marchés. Les annonces de Facebook et Google ont également pesé sur les cours.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS