Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Twitter a saisi un tribunal fédéral américain contre des auteurs de courriers et messages indésirables (spams), qui inondent son réseau. Le groupe de microblogs espère que sa plainte aura un effet dissuasif.

Les spams vont, indique le réseau social, des fausses promotions à de la fraude en passant par l'envoi de liens vers des sites ou dossiers contenant des virus.

"Aujourd'hui, nous avons ajouté une arme supplémentaire à notre arsenal (de lutte contre les auteurs de spams): la loi", a écrit vendredi le groupe basé à San Francisco et qui revendique 140 millions d'utilisateurs.

Cinq logiciels visés

La plainte, déposée auprès du tribunal fédéral de San Francisco, vise cinq logiciels générant automatiquement des spams et leurs créateurs, a précisé Twitter.

Les spams sont des courriers électroniques ou messages indésirables qui envahissent les boîtes aux lettres électroniques ou des comptes personnels sur les réseaux sociaux.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS