Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - L'UBS a dégagé un bénéfice net distribuable aux actionnaires de 2,005 milliards de francs au 2e trimestre 2010 et ses sorties nettes de fonds ont fortement ralenti. Les résultats présentés mardi sont nettement supérieurs aux attentes des analystes.
Le bénéfice net du 2e trimestre s'inscrit certes en repli par rapport aux 2,2 milliards réalisés sur les trois premiers mois de l'année. Mais pour comparaison, au 2e trimestre 2009 l'UBS avait encore essuyé une perte de 1,4 milliard.
Le résultat avant impôts du trimestre sous revue est ressorti à 2,6 milliards de francs, contre 2,8 milliards pour les trois premiers mois de 2010. Le numéro un bancaire suisse a ainsi enregistré son troisième trimestre consécutif dans le vert. UBS avait en effet renoué avec les profits fin 2009 après une année de pertes.
Sur l'ensemble du 1er semestre, l'UBS a réalisé un bénéfice net de 4,2 milliards de francs. La même période de l'an dernier s'était soldée sur une perte nette proche de 3,4 milliards.
Analystes surpris
L'UBS a surpris les analystes avec ses chiffres largement supérieurs aux prévisions et une réduction notable des reflux d'argent au 2e trimestre. Les analystes interrogés par l'agence financière AWP n'anticipaient ainsi en moyenne qu'un bénéfice de l'ordre de 1,1 milliard de francs.
Comparé au trimestre précédent, la banque a seulement réalisé un recul de 9% de son bénéfice net et fait ainsi beaucoup mieux que sa rivale Credit Suisse, qui avait vu son profit baisser au 2e trimestre de 22% par rapport aux trois premiers mois de 2010, à 1,6 milliard de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS