Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

UBS confirme avoir subi des pertes suite aux problèmes rencontrés lors de l'introduction en Bourse de Facebook, le 18 mai. Le numéro un bancaire helvétique ne précise toutefois pas le montant de ces dommages, mais ceux-ci n'auront aucun impact sur ses résultats, assure-t-il.

"Conformément à notre politique relative à nos positions et notre performance, nous ne chiffrons pas la hauteur des pertes au cours du trimestre", a indiqué dimanche à l'ats un porte-parole de la banque, revenant sur des informations de la chaîne financière CNBC.

"Nous examinons toutes les démarches possibles pour recouvrer nos fonds perdus dans cette affaire, mais n'avons pas encore engagé de procédure légale", a-t-il poursuivi.

Fonds d'indemnisation

Le Nasdaq, plate-forme boursière où est cotée l'action de Facebook, a annoncé mercredi qu'elle créait un fonds d'indemnisation de 40 millions de dollars pour indemniser les investisseurs qui auraient perdu de l'argent à la suite des problèmes techniques rencontrés lors du lancement du titre du site communautaire.

Le Nasdaq s'était retrouvé face à des volumes d'ordres boursiers très élevés qu'il s'est retrouvé incapable de traiter, ce qui a entraîné d'importants retards dans leur traitement et des pertes parfois lourdes pour certains investisseurs.

ATS