Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - L'UBS a dégagé au 1er trimestre un bénéfice net de 2,202 milliards de francs, contre une perte de 1,975 milliard un an plus tôt, a-t-elle annoncé. La banque avait renoué avec les bénéfices sur les trois derniers mois de 2009, après quatre trimestres dans le rouge.
L'UBS a toutefois continué au 1er trimestre a essuyer d'importantes sorties nette de capitaux, signe que la confiance des clients reste encore limitée. Elles ont totalisé 18 milliards de francs, un net mieux que l'hémorragie de 56,2 milliards du 4e trimestre 2009.
Le total des actifs investis a pour sa part progressé de 2% sur trois mois à 2267 milliards de francs au 31 mars dernier. La croissance portée par l'évolution favorable des marchés et des effets de change positifs a été en partie neutralisée par les sorties nettes de capitaux, a relevé l'UBS.
Les analystes qualifient de forts les chiffres trimestriels présentés, a indiqué l'agence d'informations économiques et financières AWP. Le groupe a certes profité de facteurs extraordinaires pendant les trois premiers mois, dont un avantage fiscal de l'ordre de plus de 600 millions de francs. Mais l'amélioration des affaires semble bien là.
Mais comparés à ceux du Credit Suisse (CS), ces chiffres montrent que l'UBS est encore convalescente. Fin avril, son dauphin annonçait ainsi au titre du 1er trimestre un bénéfice net presque triplé par rapport au précédent, à 2,06 milliards de francs, et surtout un afflux net de nouveaux capitaux record de 26 milliards de francs.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS