Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

UBS prévoit toujours une croissance de 1,4% cette année, et un retour de l'inflation positive (image symbolique).

KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

(sda-ats)

UBS maintient inchangées ses prévisions conjoncturelles en Suisse, mais attend un second semestre 2017 solide. Le numéro un bancaire helvétique prévoit une progression du produit intérieur brut (PIB) de 1,4% cette année, et un retour de l'inflation positive.

Pour 2018, UBS mise comme au printemps sur un taux de croissance à 1,6%, indique le dernier Moniteur Suisse publié jeudi. Le moral des entrepreneurs helvétiques connaît une embellie depuis le début de l'année, même si celle-ci s'est à peine reflétée dans la croissance au premier trimestre (+0,3% par rapport au précédent).

Malgré ce démarrage en douceur, UBS escompte pour la seconde moitié de l'année une croissance robuste. Les exportations helvétiques profitent de la demande issue de la zone euro. L'économie intérieure aura une dynamique modérée. Le chômage devrait marginalement diminuer de 3,3% à fin 2016 à 3,2% en fin d'année.

Toutefois, le tour de vis à la politique monétaire expansionniste devrait affaiblir la conjoncture européenne. En compensation, il aura aussi pour conséquence un franc plus faible vis-à-vis de l'euro, ce qui va soutenir le renchérissement en Suisse. Au cours des 5 premiers mois de l'année, l'inflation a crû en moyenne de 0,5%. Elle devrait s'inscrire à 0,4% cette année, puis s'accélérer à 0,9% en 2018.

ATS