Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'économie suisse devrait connaître un ralentissement plus marqué que prévu en 2012. Les économistes d'UBS Wealth Management tablent désormais sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) limitée à 0,4%, contre 0,8% attendu encore en novembre dernier.

Les experts de l'unité de gestion de fortune de la banque fondent leur prévision sur un sondage réalisé auprès de 240 entreprises industrielles suisses. L'indicateur PIB montre que la croissance économique ne devrait pas excéder 0,8% au cours du premier trimestre de cette année, par rapport à la même période de 2011.

Au quatrième trimestre 2011, le PIB affichait encore une progression de 1,1% en rythme annuel.

Le contexte de ralentissement de l'économie mondiale affecte en premier lieu les entreprises axées sur l'exportation et l'industrie, a indiqué mercredi UBS Wealth Management Research en publiant son UBS outlook Suisse. Le dynamisme de l'économie indigène permet toutefois d'atténuer l'impact du phénomène.

Du coup, l'économie suisse n'est pas confrontée à un ralentissement aussi marqué que dans la moyenne des pays de la zone euro, espace qui constitue son premier débouché à l'exportation.

ATS