Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'adhésion de la Suisse à l'UE est "possible" et la question "se posera de nouveau" même si la voie actuelle est celle des relations bilatérales, estime l'ambassadeur de Suisse en Allemagne Tim Guldimann. Il ne faut pas confondre crise de l'euro et institutions européennes, selon lui.

Interrogé lundi sur les ondes de la RTS à propos d'une adhésion de la Suisse à l'Union européenne (UE), vingt ans après l'échec de l'Espace économique européen (EEE), Tim Guldimann s'est montré nuancé. "C'est possible" même si "ce n'est pas sur l'agenda du jour".

L'ambassadeur juge qu'il "faut faire une certaine distinction". A ses yeux, "on fait un peu la confusion entre ce qui se passe aujourd'hui avec l'euro et la question de l'UE parce que tous les problèmes qui se posent aujourd'hui se posent surtout pour l'euro et pas pour les institutions européennes".

Approche bilatérale

L'ambassadeur rappelle la position du Conseil fédéral qui veut essayer de résoudre les problèmes avec Bruxelles de façon bilatérale. "C'est ça dont il faut s'occuper aujourd'hui et, dans ce cadre, il faut voir quelles sont les possibilités de continuer cette approche bilatérale".

Pour cette raison, "la question de l'adhésion ne se pose pas aujourd'hui". Tim Guldimann mentionne les questions que l'on pose "toujours" du côté européen par rapport à la Suisse. "Je suis convaincu qu'aujourd'hui avec la réalité en Suisse il faut poursuivre avec l'approche bilatérale pour voir ce qui est possible. Dans la discussion de ces possibilités, je crois qu'au fur et à mesure la question se posera de nouveau".

L'ambassadeur refuse de fermer les portes. "On peut bien sûr dire que l'adhésion est tout à fait exclue aujourd'hui. Mais on verra quels sont les avantages et possibilités de la voie bilatérale. Il y a toujours l'option de l'adhésion qui n'est pas réaliste comme le disent les sondages. Mais on ne sait pas comment ça se développera à l'avenir", conclut l'ambassadeur de Suisse en poste à Berlin.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS