Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ueli Maurer est à Hambourg pour le G20.

KEYSTONE/AP dpa/FRANZISKA KRAUFMANN

(sda-ats)

Le ministre des finances Ueli Maurer devait s'entretenir vendredi soir avec ses homologues des pays voisins de la Suisse en marge du sommet du G20 à Hambourg. L'accès au marché devait faire partie des thèmes abordés.

C'est ce qu'a indiqué à l'ats un porte-parole du Département fédéral des finances. Ueli Maurer devait prendre part à une séance et un dîner de travail avec les ministres des finances des pays du G20 et d'autres invités. C'est la première fois qu'un conseiller fédéral participe pleinement à ces rencontres et pas uniquement aux préparatifs.

Les thèmes principaux abordés par les ministres des finances sont la capacité de résistance des économies face à la crise, l'architecture financière internationale et la croissance globale durable. Des questions de fiscalité internationale et la mise en oeuvre des standards de régulation des marchés devaient également être traités.

Après le G20, Ueli Maurer poursuivra sa route samedi vers le Tadjikistan, le Kirghizistan et le Kazakhstan. Ce voyage est organisé à l'occasion des 25 ans du groupe de vote dont la Suisse fait partie au sein du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale.

Le G20 comprend l'Union européenne et 19 grandes économies: l'Argentine, l'Australie, le Brésil, la Chine, l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Canada, la Corée du Sud, le Mexique, la Russie, l'Arabie Saoudite, l'Afrique du Sud, la Turquie et les Etats-Unis.

ATS