Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le cessez-le-feu entre les forces de Kiev et les rebelles prorusses dans l'Est de l'Ukraine a globalement été respecté, ont annoncé les signataires de l'accord de Minsk et l'OSCE. Une soixantaine d'accrochages ont malgré tout eu lieu et deux civils ont été tués peu après son entrée en vigueur.

Les autorités ukrainiennes ont précisé que les combats avaient cessé sur quasiment toute la ligne de front après 03h00, malgré quelques affrontements isolés. "La situation est en voie de stabilisation", a déclaré le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko.

"Des groupes armés ont visé nos troupes à 60 reprises avec tous types d'arme, y compris des Grad", a nuancé plus tard un autre porte-parole, Anatoli Stelmakh. Il a précisé que la ville de Debaltseve était "le point le plus chaud" depuis le début de la trêve.

Debaltseve bouclée

Des observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), mandatés pour observer l'application du cessez-le-feu, se sont vu empêcher d'entrer à Debaltseve par les rebelles.

Mais le "cessez-le-feu est dans l'ensemble respecté" dans la région, a également précisé l'OSCE, notant seulement un échange d'artillerie autour de Debaltseve à 09h00. Les autorités ukrainiennes ont aussi fait état de mouvements rebelles près du port de Marioupol, dernière grande ville de l'Est rebelle que Kiev contrôle.

Première étape

Les dirigeants séparatistes maintiennent également que le cessez-le-feu est globalement respecté. Un avis partagé par le président français François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel et les présidents russe Vladimir Poutine et ukrainien Petro Porochenko.

Le cessez-le-feu est la première étape d'un plan de paix destiné à mettre fin à un conflit qui a fait plus de 5500 morts en 10 mois. L'accord de paix conclu jeudi à Minsk entre les dirigeants d'Ukraine, de Russie, d'Allemagne et de France prévoit que Kiev et les rebelles commencent à retirer leurs armes lourdes de la ligne de front deux jours après l'entrée en vigueur de la trêve.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS