Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le boxeur Vitali Klitschko, champion du monde des poids lourds, a été réélu maire de Kiev dimanche au deuxième tour des élections locales. Selon deux sondages sorties des urnes, cet allié du président pro-occidental Petro Porochenko obtient entre 65 et 71,8% des voix.

M. Klitschko, 44 ans, s'est largement imposé face à son adversaire Borislav Bereza, ancien membre du mouvement ultra-nationaliste paramilitaire Pravy Sektor.

Vitali Klitscko avait été élu maire de Kiev en mai 2014 lors d'une élection extraordinaire. Son bilan à ce poste n'impressionne cependant pas tous les habitants, les critiques reprochant au maire l'absence d'une réelle stratégie de développement pour cette ville d'environ trois millions d'habitants, dont la plupart des infrastructures datent de l'époque soviétique.

A Lviv (ouest), bastion des nationalistes ukrainiens, le maire sortant Andriï Sadovyï, leader du parti Samopomitch qui fait partie de la coalition gouvernementale, a été réélu sans surprise avec plus de 60% des voix.

Allié d'un oligarque élu

A Dnipropetrovsk, grande ville industrielle proche de l'Est séparatiste prorusse, c'est un allié de l'oligarque Igor Kolomoïski qui s'est imposé. Boris Filatov a obtenu 62% des voix contre 38% pour Olexandre Vikloul qui fut vice-premier ministre dans le gouvernement de Viktor Ianoukovitch destitué en février 2014 après trois mois de contestation pro-européenne réprimée dans le sang.

Le nouvel élu faisait partie de l'équipe d'Igor Kolomoïski, deuxième homme le plus riche d'Ukraine qui fut un temps gouverneur de la région de Dnipropetrovsk où il avait réussi à étouffer les pulsions séparatistes.

M. Kolomoïski avait été limogé en mars par M. Porochenko après un bras de fer pour le contrôle d'un groupe pétrolier au cours du lequel M. Kolomoïski a été accusé d'avoir recours à ses propres milices.

L'équipe de M. Kolomoïski semble être tombée en disgrâce depuis. Le bras droit de M. Kolomoïski, Guennadi Korban avait été interpellé le 1er novembre dans le cadre d'une enquête sur le "crime organisé et la corruption" et est actuellement assigné à résidence.

Un représentant de l'opposition prorusse Anatoli Verchina a pourtant remporté les élections avec plus de 55% des voix dans la ville industrielle de Pavlograd, dans la région de Dnipropetrovsk. Il a battu un membre du parti Oukrop de M. Kolomoïski.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS