Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un tribunal ukrainien a de nouveau reporté mardi le procès pour fraude fiscale de l'ex-Première ministre emprisonnée Ioulia Timochenko. L'accusée n'a pu y assister pour des raisons de santé. Le juge Kostiantin Sadovski a fixé la prochaine audience au 23 juillet.

L'Irlandais Pat Cox, ex-président du Parlement européen, était présent mardi en qualité d'observateur européen au tribunal de Kharkiv chargé du procès de Mme Timochenko. L'UE demande sa libération, estimant que des considérations politiques sont sous-jacentes à l'affaire.

Ioulia Timochenko a été transférée en mai de sa prison de Kharkiv, où elle purge une peine de sept ans de prison pour abus de pouvoir, vers une clinique publique de cette ville, en raison d'hernies discales.

Plusieurs députés de son parti, arrivés de Kiev lundi, ont passé la nuit dans cet hôpital afin d'empêcher un éventuel transfèrement de l'opposante au tribunal. Quelque 2000 partisans de l'opposante brandissant son portrait et un nombre identique de ses adversaires ont par ailleurs manifesté devant le tribunal.

Plusieurs petits accrochages ont eu lieu entre des partisans de Mme Timochenko et des inconnus semblant être des ouvriers, mais la police a mis fin à ces incidents.

Vendetta politique

Incarcérée depuis août et condamnée en octobre à sept ans de prison pour "abus de pouvoir" au moment de la signature d'un contrat sur le gaz avec la Russie jugé désavantageux pour l'Ukraine, Ioulia Timochenko est jugée dans ce nouveau procès pour fraude fiscale et détournement de fonds Les faits présumés remontent aux années 1990.

Elle a également été citée en tant que témoin dans l'affaire du meurtre d'un député remontant à 1996. Un responsable du parquet a déclaré la semaine dernière qu'elle pourrait être inculpée. Une perspective jugée "absurde" par son avocat, qui estime qu'elle vise surtout à la discréditer. Mme Timochenko et ses partisans dénoncent une vendetta politique de l'actuel président Viktor Ianoukovitch.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS