Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les services de sécurité ukrainiens (SBU) ont annoncé jeudi l'ouverture d'une nouvelle enquête judiciaire contre l'opposante Ioulia Timochenko. L'ex-premier ministre a déjà été condamné mardi à 7 ans de prison pour abus de pouvoir.

L'opposante est cette fois accusée "d'une tentative de détournement de fonds publics", ont annoncé les SBU. Selon eux, Mme Timochenko a reporté sur le gouvernement la charge de rembourser au ministère de la Défense une dette de 405 millions de dollars (365 millions de francs) de son groupe Systèmes Energétiques Unis d'Ukraine.

Mme Timochenko, à l'époque présidente et "de facto propriétaire" de cette société, a agi "de connivence" avec Pavlo Lazarenko, incarcéré aux Etats-Unis, qui occupait le poste de premier ministre, ont affirmé les SBU.

ATS