Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Des échanges de prisonniers ont déjà eu lieu fin 2017, ici dans la région de Donetsk, région séparatiste de l'est de l'Ukraine (archives).

KEYSTONE/EPA/ALEXANDER ERMOCHENKO

(sda-ats)

Les présidents russe et ukrainien, Vladimir Poutine et Petro Porochenko, ont évoqué lors d'une conversation téléphonique un "échange des prisonniers" entre les deux pays en conflit ouvert. Il s'agit notamment de journalistes russes arrêtés en Ukraine.

Les deux hommes ont parlé de "questions humanitaires dont l'échange des personnes détenues" lors de cette conversation dont l'initiative "revient à l'Ukraine", a indiqué samedi le Kremlin dans un communiqué. "Vladimir Poutine a souligné la nécessité de libérer sans tarder les journalistes russes arrêtés en Ukraine", selon le communiqué.

Le président russe fait référence notamment au journaliste ukraino-russe Kyrylo Vychynski, responsable en Ukraine de l'agence de presse russe RIA Novosti. Arrêté fin mai à Kiev, il est inculpé de "haute trahison", un crime passible de 15 ans de prison.

En grève de la faim

La présidence ukrainienne a de son côté indiqué dans un communiqué que M. Porochenko "a souligné l'importance d'une libération rapide des prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie et dans les territoires occupés". Ce terme est utilisé par Kiev pour désigner la Crimée annexée et l'est de l'Ukraine, sous contrôle séparatiste.

Petro Porochenko a indiqué être "inquiet" de la détérioration de l'état de santé des prisonniers ukrainiens en grève de la faim, tel le cinéaste Oleg Sentsov. Opposé à l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014, M. Sentsov a été condamné en août 2015 pour "terrorisme" et "trafic d'armes".

Il purge une peine de 20 ans dans une prison du Grand nord en Russie et observe une grève de la faim depuis plus de trois semaines. Des représentants des droits de l'homme des deux pays visiteront "dans un futur proche" les prisonniers détenus respectivement dans les prisons russes et ukrainiennes, selon les deux communiqués.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS