Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un écolier de 12 ans a été tué par balle dans un car scolaire lundi dans l'est de la France. L'un de ses camarades de 13 ans a été interpellé en possession d'une arme à feu. Le père de ce dernier possédait près de 150 armes.

Il ne s'agit pas d'une collection d'armes de guerre, ni d'armes de contrebande, mais "principalement d'armes de chasse et de tir sportif", a précisé mardi une source proche du dossier. L'enquête devra maintenant déterminer si l'homme, qui pratiquait notamment le tir dans des clubs sportifs, les détenait toutes de manière légale.

Le procureur de Mulhouse avait indiqué lundi n'avoir "aucun élément permettant de dire que l'acte a été volontaire, involontaire, ou qu'il s'agissait d'un accident". Des recherches ballistiques ont été mises en oeuvre pour déterminer les circonstances du tir mortel.

Les faits ont eu lieu lundi peu après 16h00, alors que 35 enfants quittaient en car le collège des trois pays à Hégenheim, dans l'est de la France, à 2 km de la frontière suisse et à 8 km de l'Allemagne.

Garde à vue

Alertés, les gendarmes et les secours ont alors découvert le garçon de douze ans, inanimé. La jeune victime, atteinte d'un projectile, "est décédée sur place malgré tous les soins qui lui ont été prodigués", a précisé le procureur.

Des fouilles systématiques ont immédiatement été menées par les gendarmes aux abords de l'établissement, ainsi que sur les élèves, qui ont permis de découvrir une arme à feu sur un jeune de 13 ans.

Ce dernier a été placé en garde à vue, a souligné le procureur. Ce dernier n'a pas confirmé le type d'arme utilisée.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS