Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un étranger résidant en Suisse a été arrêté au Kenya, a indiqué à l'ats le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Cette personne serait soupçonnée de liens avec les insurgés islamistes somaliens d'al-Shebab, selon une information parue vendredi dans le "Blick".

Le quotidien alémanique précise qu'il s'agirait d'un jeune homme de 19 ans habitant la région biennoise. Le DFAE a confirmé à l'ats que la personne arrêtée est au bénéfice d'un permis C, selon des indications de l'Office fédéral des migrations (ODM).

Les services de Didier Burkhalter indiquent encore que les autorités kényanes n'ont pas contacté Berne et que le Service de renseignement de la Confédération (SRC) est en charge de l'affaire.

Le jeune homme aurait été appréhendé la semaine dernière par l'unité antiterroriste de la police de Nairobi, officiellement pour des problèmes de visa, selon le "Blick". Il se trouvait au Kenya depuis le mois de février.

Toujours selon le quotidien, le jeune homme aurait été en contact avec la milice islamiste al-Shebab, récemment intégrée à Al-Qaïda, et serait soupçonné d'avoir intégré un camp de formation des jeunesses djihadistes d'Al-Shebab.

Ressortissant allemand?

En début de semaine, l'AFP avait annoncé l'arrestation d'un Suédois dans des circonstances similaires. La ministre suédoise des Affaires étrangères Anna Backlund avait alors rectifié, indiquant que l'homme interpellé à Nairobi résidait en réalité en Suisse.

"Il est actuellement interrogé sur sa mission dans le pays. Nous avons des raisons de croire qu'il a des liens avec le terrorisme" et les Shebab, que Nairobi accuse d'avoir perpétré des attentats et des enlèvements sur le sol kényan, avait déclaré à l'AFP un policier sous couvert de l'anonymat.

Un porte-parole de la police kényane, Eric Kiraithe, avait confirmé l'arrestation, mais avait refusé de fournir d'autres détails. Selon la source policière anonyme, les enquêteurs cherchent à savoir si le suspect est lié à un ressortissant allemand, dont la police a publié un avis de recherche le week-end dernier.

ATS