Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le Saint-Synode, corps dirigeant de l'Eglise orthodoxe, s'est réuni jeudi et vendredi à huis clos pour débattre du scandale impliquant l'évêque de Husi. Celui-ci a démissionné samedi.

KEYSTONE/AP/VADIM GHIRDA

(sda-ats)

Un évêque de l'Eglise orthodoxe roumaine a démissionné après la diffusion d'une vidéo le montrant, selon les médias locaux, en train d'avoir des relations sexuelles avec un jeune homme. Celui-ci avait 17 ans au moment des faits présumés.

La vidéo circule en ligne depuis la mi-juillet et on y voit, selon les médias, l'évêque de Husi (est) Corneliu Barladeanu avoir des relations sexuelles avec un élève de son séminaire. La vidéo a créé un scandale en Roumanie, pays où 85% de la population se déclare orthodoxe.

Le Saint-Synode, corps dirigeant de l'Eglise orthodoxe, s'est réuni jeudi et vendredi pour débattre de ce scandale. A l'issue de ces deux jours, l'évêque, qui clame son innocence, a décidé de quitter son poste "pour la paix et le bien de l'Eglise", a annoncé le patriarcat roumain dans un communiqué.

Moine sans position officielle

Un procès au sein de l'Eglise aurait pu durer plusieurs mois, prolongeant ainsi "pendant longtemps l'incertitude dans son diocèse", a précisé le patriarcat. Corneliu Barladeanu n'aura plus de position officielle au sein de l'Eglise, mais il restera moine, sans toutefois pouvoir célébrer de messes.

Cette affaire survient quelques semaines après un précédent scandale dans l'Eglise orthodoxe de Roumanie. Un prêtre du nord-ouest du pays, soupçonné de tentative de "corruption" sexuelle d'un jeune âgé de 17 ans, avait été exclu définitivement de l'Eglise orthodoxe fin juillet. Il est poursuivi pour "racolage de mineurs à des fins sexuelles".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS