Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Boeing 747-400 a atterri lundi vers 16h50 sur l'aérodrome militaire de Payerne (VD). En provenance du Luxembourg, il est venu chercher les pièces détachées de Solar Impulse 2 en vue de son tour du monde. L'avion cargo repartira avec son chargement mardi vers 08h00 pour rallier Abou Dhabi.

"C'est un grand jour, car on quitte la Suisse et Payerne, où nous avons reçu un accueil exceptionnel. L'avion quitte le nid", a déclaré lundi à l'ats Bertrand Piccard initiateur et président de Solar Impulse.

"Les prochaines 48 heures vont être un peu tendues, car l'opération est extrêmement délicate", a ajouté André Borschberg, co-fondateur et CEO de Solar Impulse. D'une envergure de 72 mètres, soit huit mètres de plus que le Jumbo Jet qui va l'emmener, le second Solar Impulse (SI2) a été démonté en plusieurs pièces, raconte-t-il.

L'aile a notamment été désassemblée en trois morceaux de 24 mètres. "Il reste 2 cm de chaque côté de l'entrée pour faire passer les pièces", souligne Bertrand Piccard.

S'il est conçu pour résister à de fortes turbulences, l'avion solaire est fragile à la manutention. D'un poids de 2300 kg, il est plus grand et plus délicat que son prédécesseur, le HB-SIA, qui avait été envoyé aux Etats-Unis en 2013.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS