Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stan Wawrinka (no 5) a fêté la 100e victoire de sa carrière en Grand Chelem jeudi à l'US Open. Il s'est qualifié pour les 16es de finale en battant Chung Hyeon (ATP 69) 7-6 (7/2) 7-6 (7/4) 7-6 (8/6).

Comme au 1er tour, le Vaudois a assuré l'essentiel en s'imposant en trois sets. Mais comme au 1er tour, il a accumulé les fautes directes (66, pour 62 coups gagnants) et a dû batailler pour éviter de jouer les prolongations dans le stade Louis Armstrong. Le champion olympique 2008 de double a de nouveau donné l'impression de se contenter du service minimum, élevant son niveau de jeu quand il le fallait. Tout cela sans jouer le tennis varié qui lui permet parfois de renverser des montagnes.

Stan Wawrinka avait pourtant pris un départ de rêve dans la fournaise new-yorkaise. Il menait ainsi en toute logique 3-1 40/15. La belle machine s'enrayait cependant à cet instant, après une volée de coup droit liftée complètement manquée. Chung Hyeon (19 ans) recollait à 3-3, et dominait même les débats jusqu'au tie-break puisqu'il se procurait encore trois balles de break. Stan Wawrinka dominait cependant les débats dans le jeu décisif, faisant la différence sur un retour de coup droit gagnant réussi sur une deuxième balle de service du Sud-Coréen à 4/2.

Le joueur de St-Barthélemy retombait dans ses travers à l'entame du deuxième set, se retrouvant mené 0-3. Il recollait cependant à 4-4 et maîtrisait à nouveau son sujet dans un tie-break qu'il bouclait en armant un ace puis un service gagnant. Chung Hyeon faisait ensuite mieux que résister dans la troisième manche, se procurant une balle de set à 6/5 dans le jeu décisif. Mais Stan Wawrinka l'effaçait d'un coup droit gagnant, avant de conclure la partie sur sa deuxième balle de match en poussant son adversaire à la faute sur un passing de revers parfaitement glissé.

Ce succès, acquis dans la douleur en 3h02' - et sous le regard de Donna Vekic, présente dans son box au côté de son coach Magnus Norman -, permet donc à Stan Wawrinka d'atteindre la barre des 100 succès en Grand Chelem. Présent pour la 43e fois dans un tournoi majeur, il n'avait remporté que 57 victoires entre ses débuts à Roland-Garros en 2005 et la fin de l'année 2012. Il a donc nettement accéléré la cadence depuis le début de la saison 2013.

Stan Wawrinka (30 ans) figure par ailleurs pour la 30e fois au 3e tour d'une épreuve du Grand Chelem. Le vainqueur de l'Open d'Autralie 2014 et de Roland-Garros 2015 a dépassé ce stade de la compétition à neuf reprises en onze tournois majeurs disputés depuis début 2013. Il devra venir à bout de Ruben Bemelmans (ATP 107) samedi en 16e de finale pour améliorer encore ces statistiques. Il n'a encore jamais affronté le gaucher belge, qui a profité jeudi de l'abandon de Jack Sock (no 28), victime d'un gros coup de chaleur.

ATS