Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Serena Williams détient pour la deuxième fois de sa carrière les quatre titres du Grand Chelem! L'Américaine a réussi un deuxième "Serena Slam" en s'imposant pour la sixième fois à Wimbledon.

Le no 1 mondial a dominé Garbiñe Muguruza (no 20) 6-4 6-4 en finale sur le gazon londonien et affiche désormais 21 trophées du Grand Chelem à son immense palmarès. Serena Williams aura l'occasion d'égaler doublement Steffi Graf lors du prochain US Open: l'Allemande détient le record de titres majeurs dans l'ère Open (22) et est la dernière joueuse à avoir réussi un Grand Chelem calendaire (en 1988).

Serena Williams a souffert en début et en fin de partie face à Garbiñe Muguruza (21 ans), qui a parfaitement géré ses émotions pour sa première finale dans un "Major". La soeur cadette de Venus perdait ainsi son premier jeu de service de la rencontre avant de se retrouver menée 2-4. Elle lâchait les chevaux à cet instant, remportant neuf des dix jeux suivants pour renverser complètement la vapeur.

A 6-4 5-1, le cas Garbiñe Muguruza semblait réglé. Mais la Barcelonaise joua alors son meilleur tennis pour relancer totalement ses actions. Elle parvenait à recoller à 5-4, après avoir écarté une première balle de match dans le neuvième jeu. Elle cédait cependant son jeu de service "blanc" dans la foulée, Serena Williams s'imposant sur une dernière faute directe de son adversaire.

Victorieuse de 21 des 25 finales de Grand Chelem qu'elle a disputées, Serena Williams avait signé son premier "Serena Slam" en triomphant successivement à Roland-Garros, Wimbledon et à l'US Open en 2002 puis à l'Open d'Australie en 2003. "Je n'arrive pas à croire que j'ai réalisé un deuxième Serena Slam", a lâché la protégée du coach Patrick Mouratoglou.

Serena Williams est par ailleurs désormais, à 33 ans et 289 jours, la joueuse la plus âgée à avoir remporté un trophée majeur au cours de l'ère Open. Elle aura l'occasion d'améliorer ce record à New York dans deux mois. La pression, déjà très forte l'an passé à Flushing Meadows où son 18e sacre majeur lui avait permis d'égaler les légendaires Martina Navratilova et Chris Evert, sera encore plus grande sur ses épaules. Mais l'Américaine, qui reste sur huit finales gagnées en Grand Chelem, a les épaules suffisamment larges pour relever un tel défi.

ATS