Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Homme de tous les records, Michael Phelps a trouvé le moyen d'écrire une nouvelle page d'histoire de son sport jeudi soir à Rio.

L'Américain est devenu le premier nageur à remporter quatre titres olympiques dans la même discipline en s'adjugeant pour la quatrième fois consécutive le 200 m 4 nages. Déjà sacré sur 200 m papillon ainsi que dans les relais 4x100 et 4x200 m libre dans les joutes, "The Baltimore Bullet" porte ainsi son hallucinant total de titres olympiques à 22. Et ce n'est pas fini: il s'est qualifié moins de 30 minutes plus tard pour la finale du 100 m papillon, et fera partie du relais 4x100 m 4 nages américain qui fera figure de favori en clôture des épreuves de natation samedi.

Michael Phelps a pourtant trouvé à qui parler en finale du 200 m 4 nages. Dans sa première moitié de la course pour être précis. Son meilleur ennemi Ryan Lochte et le Brésilien Thiago Pereira ont fait jeu égal avec le maître en papillon et en dos, les trois hommes se tenant en un centième à mi-course. Mais Lochte et Pereira allaient craquer par la suite, terminant respectivement 5e et 7e.

Désormais détenteur de 26 médailles olympiques (22-2-2), Michael Phelps forçait la décision dans la partie de brasse avant d'écoeurer la concurrence en nage libre. Il s'imposait en 1'54''66, devançant son dauphin japonais Kosuke Hagino de 1''95. Troisième, le Chinois Wang Shun a concédé 2''39. Recordman du monde et champion du monde en titre de la discipline, Ryan Lochte a quant à lui terminé à 2''81 de son compatriote!

La démonstration de Michael Phelps a totalement éclipsé la pourtant très attendue finale du 100 m libre féminin. Le duel annoncé entre les soeurs Cate et Bronte Campbell fut magnifique... jusqu'à la mi-course. Respectivement 1re et 2e aux 50 mètres avec des chronos inférieurs au temps de passage du record du monde de l'aînée Cate (52''06), les deux Australiennes craquaient dans la deuxième longueur de bassin pour terminer aux 4e et au 6e rangs.

Le titre est revenu aux surprenantes Simone Manuel (USA/20 ans) et Penny Oleksiak (CAN/16 ans!), créditées du même temps (52''70, nouveau record olympique). L'Américaine a cueilli son premier grand titre en individuel. Tout comme la Canadienne, qui avait déjà décroché trois médailles à Rio (argent sur 100 m papillon, bronze sur 4x100 et 4x200 m libre). La Suédoise Sarah Sjoström s'est parée de bronze (52''99).

Déjà sacré sur 100 m, Ryan Murphy a réussi le doublé dans les épreuves de dos en enlevant le 200 m en 1'53''62. Le nageur de l'Illinois a devancé sur le podium l'Australien Mitchell Larkin (2e en 1'53''96) et le Russe Evgeny Rylov (3e), auteur d'un nouveau record d'Europe en 1'53''97.

Repêchée à la dernière minute pour ces joutes sur décision du CIO, Yulia Efimova a dû se contenter de l'argent sur le 200 m brasse, comme trois jours plus tôt sur le 100 m brasse. La Russe (2'21''97) a été nettement dominée par la Japonaise Rie Kaneto (2'20''30) qui, à 27 ans, a décroché le premier titre de sa carrière dans un rendez-vous planétaire. La Chinoise Jinglin Shi (2'22''28) s'est parée de bronze.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS