Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La fatigue fait pratiquement doubler le risque d'accident, selon la Suva (image symbolique).

Suva

(sda-ats)

Un accident professionnel sur cinq est lié à des troubles du sommeil, d'après une enquête de la Suva. La fatigue fait pratiquement doubler le risque d'accident.

Les troubles du sommeil concernent 30% des salariés en Suisse, selon cette étude publiée lundi par la Suva. La tendance est à la hausse. En plus d'entraîner un état d'épuisement et des maladies psychiques et physiques, ces troubles augmentent le risque d'accident.

Environ 53'000 accidents professionnels par an en Suisse sont provoqués par des troubles du sommeil. Leur coût est estimé à 283 millions de francs. Dans les loisirs aussi, la fatigue provoque des accidents dont les coûts s'élèvent à 512 millions de francs par année.

Chutes et faux pas

"La plupart du temps, il se produit des accidents dus à des chutes et faux pas ou des blessures causées par des machines et des outils", explique Katrin Uehli, de la Suva, citée dans le communiqué. Les plus exposés sont les insomniaques de plus de 30 ans qui dorment moins de sept heures par nuit et travaillent plus de 50 heures par semaine.

La Suva a développé le module de prévention "Bien dormir pour plus de sécurité" à l'intention des entreprises. Il s'adresse à tous les collaborateurs, qu'ils souffrent ou non de troubles du sommeil. Un module "Travail par équipe - en sécurité et en bonne santé" a été spécialement conçu pour les collaborateurs qui travaillent par équipe ou de nuit.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS