Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le jour de l'élection, Jack Bergeson ne pourra pas glisser son nom dans l'urne: il n'a pas l'âge légal pour voter (image d'illustration).

KEYSTONE/EPA/LARRY W. SMITH

(sda-ats)

Un adolescent américain de seize ans s'est lancé dans une improbable course électorale pour devenir le prochain gouverneur du Kansas. Il profite d'une absence de règle encadrant l'âge légal pour se porter candidat dans cet Etat rural du centre des Etats-Unis.

L'aventure électorale de Jack Bergeson est devenue une attraction nationale lorsque le lycéen, originaire de la ville de Wichita, est passé mercredi soir au "Jimmy Kimmel Live", émission très regardée d'ABC. "L'une des principales choses que je souhaite, c'est que les enfants s'intéressent à la politique", a-t-il expliqué, en duplex depuis sa chambre.

Sa candidature pour 2018 sous flambeau démocrate, ainsi que celle de son colistier qui n'est autre qu'un camarade de lycée, est tout à fait légale: aucune condition liée à l'âge n'est stipulée dans les statuts électoraux du Kansas en ce qui concerne l'élection du gouverneur.

Comme pour bien d'autres choses, les règles en la matière changent d'un Etat à l'autre aux Etats-Unis. A titre de comparaison, l'Etat voisin du Missouri impose aux aspirants gouverneurs d'être âgés au minimum de 30 ans.

"Le meilleur des deux camps"

Confiant dans ses chances, l'adolescent, qui se rêve en plus jeune gouverneur de l'histoire américaine, s'est enorgueilli d'avoir levé plus de... 1300 dollars.

"Nous comprenons que beaucoup ne prennent pas les jeunes au sérieux lorsqu'ils se présentent pour une élection", a écrit Jack Bergeson. "Mais lorsque les électeurs entendront notre message unique d'une plateforme qui prend le meilleur des deux camps, nous pensons que le Kansas comprendra que la vieille façon de faire de la politique n'est plus viable", a-t-il ajouté.

Ses principales promesses ? Une refonte du système de santé et une augmentation pour les enseignants.

Quand bien même l'adolescent l'emporterait, il devrait partager, au moins un temps, son costume de gouverneur avec ses habits de lycéen, car il passera en classe de terminale à la rentrée.

Reste que le jour de l'élection, Jack Bergeson ne pourra pas glisser son nom dans l'urne: il n'a pas l'âge légal pour voter.

ATS