Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour lutter contre l'obésité, l'OCDE prône un ensemble de politiques de communication (image symbolique).

KEYSTONE/AP/KIRSTY WIGGLESWORTH

(sda-ats)

Près d'un adulte sur cinq est obèse dans les pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cette tendance va s'accentuer d'ici à 2030, a prévenu l'OCDE jeudi, en amont de la journée européenne de l'obésité le 23 mai.

Dans les 35 pays de l'OCDE, 19,5% des adultes étaient obèses en 2015, avec de fortes disparités, de 3,7% au Japon à 38% aux Etats-Unis. En France, ce taux se monte à 15%.

Ces chiffres risquent d'augmenter fortement d'ici à 2030, date à laquelle près de la moitié (47%) des adultes américains pourraient être obèses, selon des projections de l'OCDE mises en ligne sur son site jeudi. En France, ce taux pourrait alors atteindre 21%.

En Corée du Sud, le taux d'obésité, historiquement bas, pourrait quasiment doubler d'ici à 2030 en passant de 5 à 9%.

Politique de communication

On parle d'obésité lorsque l'indice de masse corporelle (IMC) de la personne est supérieur à 30. On obtient cet indice en divisant le poids (en kilos) par la taille (en mètres) au carré.

Pour lutter contre l'obésité, l'OCDE prône un ensemble de politiques de communication: logos nutritionnels sur les produits alimentaires, campagnes de sensibilisation et renforcement de la régulation de la publicité des produits riches en gras, en sucres et en sel, en particulier lorsqu'elle vise les enfants.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS