Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Genève - Un employé de Securitas chargé de vendre des vignettes autoroutières à la douane de Bardonnex (GE) est soupçonné d'avoir escroqué à six reprises au moins des automobilistes qui payaient leur sésame en euros. L'agent ne leur aurait pas rendu le change exact.
"Nous avons pour l'instant reçu neuf plaintes pour ce type de problème sur toute la Suisse, dont six concernent Genève", a relevé vendredi le chargé de communication à l'Administration fédérale des douanes, Walter Pavel, confirmant une information révélée par le journal "20 minutes".
Sur les trois plaintes ne concernant pas Genève, l'une porte sur un préjudice de deux francs et une erreur humaine semble être à l'origine des deux autres, a poursuivi M. Pavel. L'agent Securitas opérant à Bardonnex a de son côté été licencié sur-le-champ par son employeur.
Panneaux explicatifsLa firme de sécurité a aussi réagi en installant des panneaux à Genève indiquant aux automobilistes l'argent qui doit leur être rendu lorsqu'ils donnent 40 ou 50 euros, a précisé Michel Bachar, porte-parole des gardes-frontière de la région Genève. Des panneaux similaires seront mis en place la semaine prochaine au Tessin.
Securitas s'occupe de vendre des vignettes aux automobilistes arrivant en Suisse depuis plusieurs années, pour décharger les douaniers de cette tâche. En Suisse, neuf millions de vignettes autoroutières sont écoulées chaque année, dont deux millions aux frontières, a précisé M. Pavel.
L'Administration fédérale des douanes va mener ces prochains jours des discussions avec Securitas pour que des affaires de ce genre ne se reproduisent plus à l'avenir, a poursuivi M. Pavel. "Ce qui est arrivé est inacceptable et nous en sommes navrés", a pour sa part souligné M. Bachar.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS