Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'esplanade des Mosquées de Jérusalem est au coeur des violences qui déchirent Israéliens et Palestiniens (archives)

KEYSTONE/EPA/ALAA BADARNEH

(sda-ats)

Un tribunal israélien a condamné lundi un Palestinien à une peine de prison à vie. Il avait perpétré une attaque meurtrière à l'arme à feu et au couteau dans un autobus de Jérusalem en octobre.

Bilal Abou Ghanem, accompagné d'un autre Palestinien, avait tué deux Israéliens et un Israélo-Américain lors de l'attaque, l'une des plus meurtrières de la vague de violence qui secoue Israël et les Territoires palestiniens depuis octobre dernier. Son complice, Bahaa Allyan, avait été tué lors de l'attaque.

Trois peines à vie plus 60 ans

Les deux Palestiniens étaient montés à bord du bus et alors que Bilal Abou Ghanem ouvrait le feu sur les passagers, Bahaa Allyan les avaient attaqués au couteau, selon une copie de la décision du tribunal.

Bilal Abou Ghanem, âgé de 22 ans, a été condamné, entre autres, à trois peines de prison à vie et plus 60 ans d'emprisonnement pour meurtre et tentative de meurtre.

Il devra aussi payer 1,45 million shekels (338'000 euros) aux familles des victimes, y compris à celles de quatre passagers blessés lors de l'attaque.

Le tribunal a par ailleurs reporté au 22 septembre l'énoncé de la sentence de Ahmed Manasra, un adolescent palestinien de 14 ans, inculpé de tentative de meurtre de deux Israéliens lors d'une attaque au couteau en octobre à Jérusalem.

Une esplanade au coeur des violences

En quittant le tribunal, Bilal Abou Ghanem a déclaré que son acte était en partie une vengeance contre les "violations de l'esplanade des Mosquées par Israël".

L'esplanade des Mosquées avait été au coeur de heurts entre forces de l'ordre israéliennes et jeunes Palestiniens lanceurs de pierres en septembre, peu de temps avant le début d'une vague de violences qui secoue depuis les Territoires palestiniens, Israël et Jérusalem.

Plus de 250 victimes

Ces violences ont coûté la vie à 214 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP. La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques à l'arme à feu, au couteau ou à la voiture bélier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS