Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a qualifié jeudi d'"indiscutable" la nécessité de réduire le poids de la dette de la Grèce, qui représente quelque 180% de son produit intérieur brut (PIB).

"Est-ce qu'un allègement de la dette est nécessaire? c'est indiscutable", a déclaré Mario Draghi lors d'une conférence de presse à Francfort, "la question sera quelle est la meilleure forme d'allègement". C'est sur ce point que devront porter les discussions des prochaines semaines entre la Grèce et ses créanciers, a-t-il ajouté.

La BCE a par ailleurs annoncé le relèvement du montant des liquidités d'urgence (ELA) accordées aux banques grecques, de 900 millions d'euros (937 millions de francs) pour une semaine.

Les conditions ont été rétablies pour relever l'ELA, après l'accord conclu entre Athènes et la zone euro sur un troisième plan de sauvetage financier, a déclaré Mario Draghi.

"Les choses ont changé maintenant. Nous avons eu une série de nouvelles avec l'approbation du crédit-relais, avec les votes, les différents votes des différents parlements, qui ont à présent rétabli les conditions d'un relèvement de l'ELA", a-t-il dit.

ATS