Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Allemand de 52 ans inculpé de meurtre comparaît depuis lundi devant devant la Cour d'Assises de Lugano. Il est accusé d'avoir poignardé son amant le 12 novembre 2010 à Villa Luganese (TI), près de Locarno. Le verdict est attendu lundi prochain.

La victime était un Tessinois de 40 ans responsable du marketing d'une grande banque. Son cadavre présentait une trentaine de coups de couteau. Les enquêteurs ont rapidement fait le lien entre les deux hommes, qui auraient entretenu une relation secrète, et arrêté l'Allemand le jour même.

L'accusé est rapidement passé aux aveux. Le mobile initialement retenu était la jalousie car la victime souhaitait apparemment mettre un terme à cette relation, ce qu'a reconnu l'Allemand. Mais l'enquête a permis de mettre au jour de nouveaux éléments.

200'000 francs détournés

L'Allemand aurait notamment détourné et dépensé 200'000 francs appartenant à son amant. Ce dernier l'aurait appris et réclamé son argent. Le quinquagénaire est par conséquent accusé d'assassinat et subsidiairement de meurtre.

La justice a également retenu l'abus de confiance, l'escroquerie, la falsification de documents et d'avoir induit la justice en erreur. Selon l'acte d'accusation, l'Allemand a été conseiller de ventes dans le secteur immobilier et aurait escroqué d'autres personnes.

Lundi, l'accusé a contesté de manière véhémente la version du Ministère public. Tout en reconnaissant quelques escroqueries, il a affirmé ne jamais avoir reçu d'argent à investir de la part de son amant, avec lequel il a dit avoir eu une relation de six ans, secrète et très émotionnelle, dont il aurait tenté en vain de se libérer à plusieurs reprises.

Le procès devrait durer au moins une semaine, selon le juge. Le verdict n'est pas attendu avant lundi prochain.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS