Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Un Américain parmi les neuf extrémistes tués à Dacca

Des policiers surveillent les alentours de la morgue où les corps des djihadistes présumés tués mardi sont autopsiés (archives).

KEYSTONE/AP

(sda-ats)

Un Américain d'origine bangladaise figure parmi les neuf islamistes extrémistes présumés tués lors d'une fusillade avec la police à Dacca mardi. La police l'a annoncé.

Cet homme a été tué mardi matin lors d'un raid de la police visant une cache de ces islamistes, a dit le porte-parole de la police de la capitale, Masudur Rahman, mercredi soir.

"Il était citoyen américain. Son identité a été confirmée grâce à une vérification de ses empreintes digitales", a-t-il déclaré. Six autres extrémistes tués ont été identifiés de la même manière, avec comparaison de leurs empreintes avec celles de leur carte d'identité.

La police recherche un survivant qui leur a échappé lors de l'assaut mardi, et espère que cet homme et un autre islamiste blessé et arrêté lors de l'attaque permettront de confirmer ou non les liens que cette cellule affirme avoir avec l'organisation Etat islamique (EI).

Université formatrice

Nombre d'extrémistes islamistes viennent de la NSU, une université privée de Dacca très réputée.

Un de ses étudiants a été tué dans le nord du Bangladesh lors d'une vague d'arrestations menées par la police quelques jours après l'attaque du restaurant de Dacca. Sept autres ont été condamnés à la prison en décembre pour le meurtre d'un blogueur athée début 2013.

L'EI avait revendiqué le massacre perpétré à Dacca le 1er juillet et publié des images du carnage avant l'assaut donné par la police. Mais les autorités du Bangladesh nient la présence de tout groupe djihadiste international dans le pays.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.