Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La police japonaise a arrêté samedi un ancien salarié de Schindler suspecté d'avoir perturbé la bonne marche de plusieurs ascenseurs. Les faits se sont déroulés à Tokyo, entre les mois de juin et d'août.

Agé de 36 ans, l'accusé a interrompu six élévateurs en marche dans plusieurs bâtiments, dont des immeubles locatifs pour la plupart, a indiqué dimanche à l'ats Barbara Schmidhauser, porte-parole du groupe lucernois. Elle revenait sur une information parue sur le site internet du journal Japan Today.

L'ancien employé a arrêté les ascenseurs à huit reprises, en activant le mécanisme d'arrêt des appareils. Dans ces manoeuvres, il n'a blessé personne.

Action en justice déposée

La firme basée à Ebikon (LU) présente ses excuses. Elle a licencié le salarié au mois d'août et déposé plainte contre lui. L'entreprise a, par la suite, collaboré avec les autorités japonaises qui ont permis cette arrestation.

La justice tokyoïte a, par ailleurs, acquitté récemment un collaborateur de Schindler dans le cadre d'un accident mortel survenu dans l'un de ses élévateurs. L'incident s'était déroulé à Takeshiba, il y a plus de neuf ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS