Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le prêtre tessinois est accusé de différents abus sexuels (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTOF SCHUERPF

(sda-ats)

Un ancien prêtre âgé de 65 ans comparaît depuis mercredi devant le Tribunal pénal cantonal de Lugano pour contrainte sexuelle et actes sexuels avec des mineurs. Il est accusé d'avoir abusé plusieurs fois d'une femme d'aujourd'hui 29 ans pendant l'enfance de celle-ci.

L'ancien homme d'église aurait aussi procédé à des attouchements sur ses élèves alors qu'il leur enseignait la religion. Pour les attirer, il les invitait à son domicile en leur promettant de pouvoir utiliser son ordinateur.

Les accusations sont particulièrement graves dans le cas d'une fille âgée de 12 ans à l'époque, qui a subi des contraintes sexuelles répétées.

A partir de 2001, l'accusé a pu gagner la confiance de la mère de l'adolescente. Dès lors, il partait en vacances avec la jeune fille ou passait des soirées seul avec elle. Devant le tribunal, il a avoué plusieurs contacts sexuels. L'acte d'accusation dénombre pas moins de 1208 cas rien qu'entre 2001 et 2003.

Questionné par la juge, l'ancien prêtre a avoué tous les faits. Il a toutefois ajouté n'avoir jamais cru qu'il forçait l'adolescente.

Profité de faiblesses

Celle-ci présentait des troubles du développement avant même les abus. Selon la juge, l'accusé a profité de cette situation et a construit une "relation exclusive" avec la fille: il l'emmenait au fast-food, dans des parcs de loisirs ou au cinéma. Si elle se disputait avec des camarades, il prenait sa défense.

Il a profité de cette relation de confiance pour rendre docile la jeune fille et lui faire subir ses assauts. Il a exploité son instabilité psychique et sa faiblesse intellectuelle pour continuer d'abuser d'elle jusqu'en 2014. Ceci deux à trois fois par mois lors de sorties vers des centres commerciaux.

La victime âgée de 29 ans aujourd'hui sera entendue jeudi. La date du verdict n'est pas connue. L'accusé a passé 127 jours en préventive et a entamé sa peine prématurément en janvier 2016.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS