Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les devises virtuelles ne constituent pas un modèle économique durable, selon l'économiste américain Joseph Stiglitz (archives).

KEYSTONE/EPA EFE FILE/ERNESTO ARIAS

(sda-ats)

L'ancien prix Nobel d'économie, Joseph Stiglitz, met en garde la Suisse en matière de cryptomonnaies. Le caractère secret du bitcoin pourrait avoir un impact sur la réputation de la place financière helvétique.

En remplissant leurs fonctions de moyen d'échanges et d'investissements, le dollar et le franc sont de bonnes devises, aux yeux de l'économiste pour qui les devises virtuelles ne constituent pas un modèle économique durable. "Dès le moment où les cryptomonnaies gagnent suffisamment de poids dans de grands pays, ces derniers s'interposent", explique lundi l'ancien de la Banque mondiale (BM) dans le Blick.

"Beaucoup de pays souhaitent interdire le bitcoin, seule la Suisse fait le contraire. Or il est question ici d'évasion fiscale, de terrorisme et de blanchiment d'argent: des méfaits avec lesquels personne ne souhaite être en relation ", ajoute l'Américain.

Le monde tente, depuis des décennies, de rendre les opérations bancaires plus transparentes. Et la Suisse a souvent été critiquée à ce sujet, rappelle l'ancien prix Nobel d'économie.

Mecque du blockchain

Concernant la technologie des chaînes de blocs (blockchain) qui sert de base aux devises numériques, elle est différente, selon l'économiste, de celle du bitcoin. "C'est bon d'être un centre de technologies. Mais un centre technologique opaque comme le bictoin n'est pas convenable", poursuit-t-il.

Le ministre de l'économie, Johann Schneider-Ammann, a plaidé, la semaine dernière, en faveur des cryptomonnaies. Dans son discours à l'occasion de la première conférence mondiale sur les devises virtuelles à St-Moritz (GR), le conseiller fédéral a déclaré qu'il espérait que d'ici cinq à dix ans, plus personne ne parlerait de Crypto Valley Zoug mais de Crypto Nation Switzerland.

La Suisse est sur le point de devenir un leader mondial au niveau de la technologie des chaînes de blocs. Dans le seul canton de Zoug, le nombre d'entreprises actives dans ce domaine a augmenté de 14% en 2017. Fondée au début de cette année, la Crypto Valley Association compte 550 membres payants. Start-up, sociétés, avocats, consultants, ex-banquiers et programmeurs participent au mouvement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS