Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'arbitre saoudien Fahad al-Mirdasi, accusé de corruption et qui devait initialement officier durant la Coupe du monde en Russie, a été retiré de la compétition par la Fifa "avec effet immédiat".

La commission des arbitres de la Fifa a estimé que "les conditions pour être sélectionné pour le Mondial-2018 ne sont pas remplies et a décidé d'annuler avec effet immédiat la sélection de Fahad al-Mirdasi", a indiqué la Fédération internationale dans un communiqué.

Les deux arbitres assistants, Mohammed al-Abakry et Abdulah al-Shalwai, qui devaient lui être associés, sont également écartés, conformément à la politique de la Fifa d'aligner des "équipes de trois arbitres".

M. Mirdasi ne sera pas remplacé, mais deux nouveaux arbitres assistants seront désignés, a précisé la Fifa.

A la mi-mai, le Comité de discipline et d'éthique de la Fédération saoudienne de football a préconisé la radiation "à vie" de M. Mirdasi, accusé de corruption, et avait recommandé son exclusion de la liste des arbitres retenus pour le Mondial-2018.

M. Mirdasi a été suspendu au motif qu'il avait sollicité un pot-de-vin auprès d'un club saoudien. L'homme a avoué, selon le Comité de discipline et d'éthique de la Fédération saoudienne.

Cet homme de 32 ans est l'un des arbitres les plus connus d'Arabie saoudite. Il a été accrédité par la Fifa en 2011 et a arbitré des matches aux Jeux olympiques de Rio en 2016 et à la Coupe des Confédérations en 2017.

M. Mirdasi avait été choisi pour arbitrer récemment la "Kings Cup" d'Arabie saoudite entre les clubs d'Al-Faisaly et d'Al-Ittihad mais avait été brusquement remplacé quelques heures avant le match.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS