Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'artiste russe Piotr Pavlenski, connu pour ses performances radicales et politiques, a été arrêté lundi. Il venait de mettre le feu aux portes du siège du FSB, le service de sécurité russe, héritier du KGB. Il risque jusqu'à trois ans de prison pour vandalisme.

Des images qu'il a postées sur un site de partage de vidéos le montre place Loubianka. L'artiste est debout devant les portes en bois du bâtiment néo-baroque, un bidon d'essence à la main, des flammes s'élevant derrière lui.

Dans un message accompagnant la vidéo, il intitule sa performance "La menace". Il dit vouloir attirer l'attention sur la politique de la peur imposée selon lui par le FSB.

En 2012, l'artiste s'était cousu les lèvres pour protester contre l'emprisonnement des militantes du groupe Pussy Riot. L'an dernier, il s'est cloué les testicules sur la place Rouge, geste censé dénoncer l'apathie politique de la société russe.

Il a également été brièvement arrêté en octobre 2014 pour s'être coupé un bout d'oreille, nu sur le toit d'un hôpital psychiatrique. Par cet acte, il souhaitait dénoncer l'utilisation par les autorités russes des établissements psychiatriques à des fins politiques.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS