Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un astéroïde porte désormais le nom "Ajoie". L'Union astronomique internationale (UAI), seule habilitée à donner un nom aux objets célestes, l'a entériné vendredi à Paris. La nouvelle ravit le Jurassien Michel Ory qui l'a découvert il y a trois ans.

"J'ai déjà découvert beaucoup d'astéroïdes et même une comète", a expliqué l'astronome amateur, âgé de 45 ans, contacté dimanche par l'ats. "Ajoie" est pour lui un sujet de fierté supplémentaire, car ce corps céleste se trouve au-delà de la ceinture principale qui réunit la majorité des astéroïdes.

Composé de roche et de glace, "Ajoie" se trouve sous l'influence de Jupiter et tourne autour du soleil en 7,8 ans. Il mesure quatre kilomètres et présente "une forme patatoïde", indique M. Ory.

120 astéroïdes découverts

Celui-ci précise qu'un découvreur d'astéroïde n'est pas forcément celui qui l'a vu, mais celui qui a pu l'observer plusieurs fois. L'objet céleste est alors numéroté et le découvreur peut lui donner un nom sur lequel l'UAI se prononce. "Ajoie" porte le numéro 249302.

Le télescope de l'Observatoire astronomique jurassien, installé à Vicques (JU), a permis de découvrir près de 120 astéroïdes, dont une quarantaine ont déjà été baptisés. En outre, deux supernovas, soit des phénomènes résultant de l'explosion d'une étoile, y ont aussi été découvertes.

ATS