Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"Beaucoup de blessés sont dans un état critique et seront transférés à Karachi" dès que possible, a déclaré le chef de la police de la province du Sindh, A.D. Khawaja.

KEYSTONE/AP/SHAKIL ADIL

(sda-ats)

Au moins 70 personnes sont mortes dans un attentat à la bombe commis jeudi soir par un kamikaze dans un sanctuaire soufi du Sud du Pakistan, selon la police. Plus de 150 autres ont été blessées.

"Beaucoup de blessés sont dans un état critique et seront transférés à Karachi" dès que possible, a déclaré à l'AFP le chef de la police de la province du Sindh, A.D. Khawaja. Le bilan risque de s'alourdir, ont dit les autorités à Reuters.

L'attaque perpétrée par un kamikaze s'est produite dans la ville de Sehwan Sharif (province de Sindh), dans le sud du pays. Le temple Lal Shahbaz Qalandar, le plus vénéré par les soufis dans le pays, était bondé au moment de l'explosion.

Le premier ministre Nawaz Sharif a immédiatement réitéré sa ferme intention de continuer à lutter contre les islamistes sunnites et "de maintenir l'unité et l'identité du Pakistan".

Revendication par l'EI

Le groupe Etat islamique (EI) a revendiqué l'attaque par le biais de l'agence de presse Amaq. La présence de l'organisation terroriste est relativement faible, mais croissante au Pakistan.

Il s'agit de l'une des attaques les plus meurtrières ces dernières années au Pakistan. Lundi dernier à Lahore, un attentat suicide revendiqué par une faction des taliban pakistanais, avait fait 13 morts. Un autre attentat suicide mercredi dans une zone tribale frontalière de l'Afghanistan a fait cinq morts.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS