Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un Australien a été condamné à 500 coups de fouet et un an de prison en Arabie saoudite en vertu des lois sur le blasphème. Il a été arrêté dans la ville de Médine le 14 novembre alors qu'il accomplissait le pélerinage annuel musulman, le hajj. La police l'a accusé d'insulter les compagnons du prophète Mohammed.

Le gouvernement australien se dit très inquiet pour le sort de son ressortissant. "La politique universelle du gouvernement australien est de condamner les châtiments corporels qui sont équivalents à la torture ou à un traitement cruel, inhumain et dégradant", a déclaré une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Cardiaque et diabétique

Un représentant consulaire était présent lors du verdict. L'Australien avait écopé initialement de deux ans de prison, avant de voir sa peine ramenée à un an.

Son fils aîné a indiqué cette semaine au journal "Melbourne Age" que son père était en train de lire et de prier avec un groupe de pélerins lorsqu'il a été accosté par la police religieuse, qui l'a arrêté.

L'homme, père de cinq enfants, était trop pauvre pour se payer un avocat, selon le "Melbourne Age". Il souffre de diabète et de maladie cardiaque.

ATS