Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La présence de rongeurs dans un avion représente une menace pour la sécurité du vol, car ces animaux peuvent endommager les câbles (image symbolique).

KEYSTONE/EPA/JULIAN STRATENSCHULTE

(sda-ats)

Un vol d'Air France reliant Bamako à Paris n'a pas pu décoller dans la nuit de vendredi à samedi à cause de la présence d'un rongeur à bord, a-t-on appris dimanche auprès de la compagnie. L'animal est probablement une souris.

Sa mise à l'écart a pris plusieurs heures. De ce fait, la butée d'équipage, c'est-à-dire le temps au-delà duquel le personnel ne peut plus entamer un vol pour des raisons de fatigue, a été atteinte, a précisé Christophe Paumier, un porte-parole d'Air France.

Le vol a dû ensuite être reporté de 48 heures jusqu'à dimanche soir, Air France ne disposant pas à Bamako de capacités suffisantes pour le faire repartir le lendemain. Les passagers du vol AF373 ont été hébergés dans plusieurs hôtels de la capitale malienne, selon le porte-parole qui a ajouté qu'une procédure de dédommagement était par ailleurs lancée.

La présence de rongeurs en cabine représente une menace pour la sécurité du vol car ces animaux peuvent endommager les câbles. "Air France regrette les désagréments causés par ce retard important et rappelle que la sécurité de ses clients et de ses équipages est sa priorité", selon un communiqué du groupe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS