Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Mig datant de l'époque soviétique constituent l'ossature de l'armée de l'Air roumaine, qui continue à les utiliser pour des missions de défense aérienne (photo prétexte).

KEYSTONE/AP

(sda-ats)

Un avion de chasse Mig-21 roumain s'est écrasé samedi dans le sud-est du pays lors d'un meeting aérien, a annoncé le ministère roumain de la Défense dans un communiqué. Son pilote n'a pas survécu.

Le lieutenant Florin Rotaru, 36 ans, participait au meeting qui se tenait dans la région de Calarasi, devant des milliers de spectateurs. L'accident, dont les causes n'ont pas été déterminées dans l'immédiat, n'a pas fait d'autre victime. Une enquête judiciaire a été ouverte.

"Il n'y a pas de mot pour décrire la peine ressentie par l'armée roumaine après cette perte", a réagi sur Facebook le ministre de la Défense Mihai Fifor.

Les Mig datant de l'époque soviétique constituent l'ossature de l'armée de l'Air roumaine, qui continue à les utiliser pour des missions de défense aérienne. Un Mig roumain s'était déjà écrasé en 2017 et son pilote avait pu s'éjecter, près de la base aérienne Mihail Kogalniceau, où des soldats américains sont stationnés. Depuis 1994, 11 pilotes sont morts et 19 Migs se sont écrasés, selon les médias locaux.

La Roumanie investit des milliards de dollars pour moderniser son armée, notamment face aux tensions régionales provoquées par l'annexion de la Crimée par la Russie. Bucarest a déjà acheté 12 chasseurs-bombardiers F-16 de fabrication américaine au Portugal et envisage d'en acquérir 40 de plus au cours des prochaines années.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS