Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Islamabad - Un avion de ligne pakistanais s'est écrasé mercredi matin dans les collines bordant la capitale Islamabad. Le crash n'a laissé aucun survivant parmi les 152 personnes qui se trouvaient à bord, selon les autorités. Le mauvais temps serait en cause.
L'Airbus A321 de la compagnie Airblue, qui avait décollé de Karachi, au sud du pays, en début de matinée, a percuté une crête des collines de Margalla alors qu'il s'apprêtait à atterrir à Islamabad. L'avion s'est écrasé alors qu'il pleuvait et que le ciel était très nuageux sur Islamabad.
146 passagers et six membres d'équipage se trouvaient à bord de l'appareil, selon la compagnie et l'aviation civile. Tous ont péri, ont annoncé dans l'après-midi les autorités, ce qui en fait l'accident d'avion le plus meurtrier dans le pays depuis 18 ans.
"Personne n'a survécu. Tous (ceux qui se trouvaient à bord) sont morts", a déclaré le ministre de l'Intérieur Rehman Malik à la chaîne de télévision locale Express TV. "Tous les corps ont été retrouvés", a confirmé à l'AFP le chef de la police de la ville, Bani Amin, depuis le lieu de la catastrophe.
Témoignages
"L'avion volait très bas. Puis, on a entendu un énorme bruit", a raconté Wajih-ur Rehman, un habitant du quartier F-7, niché au pied des collines de Margalla.
"Des responsables de chez nous ont entendu une énorme explosion dans les Margalla. Quand je suis arrivé, j'ai vu une grosse boule de fumée et du feu partout autour, et de gros morceaux de l'avion qui roulaient vers le bas des collines", a raconté Haji Taj Gul, un policier de service dans la zone.
Accès difficile
Un épais nuage de fumée s'est vite échappé du lieu du crash, une colline très difficile d'accès, où les secours ont mis plus d'une heure à parvenir à pied depuis la route la plus proche.
Le gouvernement pakistanais a décrété un jour de deuil national à la suite de l'accident, qualifié de "grande tragédie" par Rehman Malik. Le premier ministre Yousuf Raza Gilani et son cabinet "ont exprimé leur chagrin après le tragique incident" et "offert leurs prières aux passagers tués", selon les services de M. Gilani.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS