Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Michel Temer occupe le poste de président du Brésil depuis la suspension de Dilma Rousseff en mai (archives).

KEYSTONE/AP/ERALDO PERES

(sda-ats)

La moitié des Brésiliens (50%) pensent que la meilleure chose pour leur pays est que le président ad interim, Michel Temer, reste au pouvoir jusqu'à la présidentielle de 2018. Seul un trois (32%) souhaite le retour de Dilma Rousseff, révèle un sondage samedi.

Deux mois après l'avoir remplacée, le taux de satisfaction de Michel Temer n'atteint que 14%, un point de plus que les 13% dont jouissait Dilma Rousseff un mois avant d'être suspendue.

Michel Temer est devenu président par intérim après que le Sénat a suspendu la présidente Dilma Rousseff, accusée de maquillage des comptes publics, dans le cadre d'une procédure en destitution.

Départ de Rousseff

La décision finale sur sa destitution est attendue pour fin août. Si elle est définitivement écartée du pouvoir, c'est M. Temer qui la remplacera jusqu'à la fin de son mandat, en 2018.

Or, selon le sondage, 58% des Brésiliens veulent que Dilma Rousseff soit définitivement suspendue. En revanche, 35% s'opposent à son départ définitif.

Le sondage de Datafolha révèle également qu'un Brésilien sur trois (33%) ne connaît pas le nom de l'actuel président du pays, contre 65% qui le savent. L'enquête a été réalisée les 14 et 15 juillet auprès de 2792 personnes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS