Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la première fois, une tasse de café coûte en moyenne plus de quatre francs en Suisse alémanique, nettement plus d'établissements ayant augmenté le prix de la boisson cette année que l'an passé. Les Romands sont mieux lotis, avec un petit noir demeurant sous la barre des quatre francs.

De ce côté-ci de la Sarine, la tasse de café reste "nettement en dessous de quatre francs", a assuré à l'ats le président de GastroVaud Frédéric Haenni. Sans vouloir donner de moyenne, il indique qu'en terres romandes le prix du café se situe dans une fourchette entre 3,60 mais peut atteindre 4,40 francs. Chaque exploitant doit fixer ses prix en fonction de ses charges, précise-t-il.

L'an passé le client payait encore en moyenne 3,95 francs pour un café outre-Sarine, mais cette année le prix est passé à 4,04 francs, a annoncé l'association alémanique Cafetiersuisse. Celle-ci présentait lundi les résultats d'un sondage mené auprès de 350 exploitants, leur demandant le prix facturé pour une tasse de café.

Il en ressort que 48% des sondés ont augmenté de 10 à 20 centimes le prix de la boisson populaire. Cette hausse est nettement plus forte qu'en 2010: il y a un an, le prix avait augmenté dans seulement 30% des établissements interrogés. Selon la branche, ceci s'explique par les charges sociales et la hausse de la TVA début 2011.

Le plus cher à Zurich

Comme les autres années, le café le plus cher se déguste en ville de Zurich où la tasse coûte en moyenne 4,27 francs. C'est aussi dans cette ville qu'on trouve le petit noir le plus cher du sondage à 5,30 francs. Pour un café meilleur marché, il faut se rendre dans le canton de Berne où la tasse coûte actuellement 3,84 francs.

Le prix de cette boisson a été marqué par une "stabilité, voire un très léger frémissement vers le haut" durant l'année en cours dans les établissements romands, observe celui Frédéric Haenni, qui est également coordinateur des présidents latins de GastroSuisse, l'association faîtière des cafetiers-restaurateurs helvétiques.

ATS