Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un groupe de fuligules nyrocas, un canard potentiellement menacé à l'échelle mondiale, séjourne actuellement dans la rade de Genève, près des quais du côté des Eaux-Vives. Le rassemblement compte jusqu'à 18 individus.

Le grand public est invité à venir observer ce canard ainsi que d'autres oiseaux migrateurs qui fréquentent la rade, en compagnie d'ornithologues. Cette action est organisée dans le cadre de la Journée mondiale des zones humides de Genève, précise le département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA).

Le fuligule nyrocas est un petit canard plongeur originaire d'Europe orientale. Cet oiseau nocturne, qui est potentiellement menacé à l'échelle mondiale, se repose durant la journée. Le groupe de 18 individus qui a élu provisoirement domicile dans la rade, apprécie ainsi particulièrement les eaux calmes de la rive gauche.

Le fuligule nyrocas est reconnaissable à sa tête pointue et ses yeux blancs. Le mâle révèle un riche plumage acajou tirant sur le grenat, notamment lorsqu'on l'observe aux jumelles, a précisé le DETA. La Suisse n'héberge au total qu'une cinquantaine d'hivernants appartenant à cette espèce.

La rade de Genève ainsi que le Rhône accueillent au gré des saisons des milliers de canards, de mouettes ou d'échassiers. Le lieu est l'un des 2000 sites protégés dans le monde par la Convention de Ramsar. Cette convention, signée en 1971 et ratifiée par 168 Etats, vise à protéger les zones humides les plus importantes.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS