Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le rappeur grec Pavlos Fyssas, poignardé en 2013, reste l'icône des antifascistes grecs (archives)

KEYSTONE/AP/John D.Carnessiotis

(sda-ats)

Cinq personnes ont été blessées dimanche dans une attaque menée par huit personnes contre les locaux d'une association antifasciste dans le port du Pirée à Athènes, a indiqué la police. Deux blessés ont été hospitalisés. L'ombre d'Aube Dorée plane sur cette attaque.

"Aujourd'hui dans l'après-midi, lorsque nous avons ouvert nos locaux pour notre réunion hebdomadaire, nous avons été attaqués par des membres casqués du groupe Aube Dorée armés de barres de fer et de fusées éclairantes", a écrit sur sa page Facebook le Centre social libre Favela.

La police grecque a indiqué que parmi les blessés figurait une femme proche de Pavlos Fyssas, le rappeur antifasciste tué par des membres d'Aube Dorée en septembre 2013. Soixante-dix élus et responsables d'Aube Dorée (parti d'extrême droite) sont jugés sous divers chefs d'accusation, dont appartenance à une organisation criminelle, pour précisément des liens avec l'assassinat de Fyssas, poignardé.

Aube Dorée, une formation d'obédience néo-nazie, est la 4e force au sein du parlement grec.

Le Centre social Favela avait déjà été attaqué en août dernier. Selon la presse locale, quatre personnes ont été arrêtées à cette occasion par l'unité de lutte contre le terrorisme. Lors de perquisition à leurs domiciles, la police avait trouvé des affiches de propagande néonazie ainsi que des armes d'entraînement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS