Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour la première fois, la justice genevoise reconnaît coupable de meurtre par dol éventuel un participant à un rodéo routier (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

Un des chauffards qui avaient participé en novembre 2013 à un rodéo routier tragique en plein coeur de Genève a été déclaré coupable de meurtre par dol éventuel par la Chambre pénale d'appel et de révision. Il écope d'une peine de 5 ans de prison.

En première instance, les juges n'avaient pas retenu le meurtre par dol éventuel. Le chauffard avait été reconnu coupable d'homicide par négligence. L'autre protagoniste de la course-poursuite, qui demandait son acquittement en appel, a vu sa peine confirmée, soit 12 mois de prison ferme pour homicide par négligence.

Le rodéo routier avait connu une issue dramatique: deux piétons, qui traversaient la rue sur un passage clouté, avaient été fauchés par une des voitures. L'un était mort sur le coup, alors que l'autre avait été grièvement blessé par la BMW surpuissante du principal condamné qui roulait, lors du choc, à environ 150 km/h.

"La justice genevoise a pour la première fois le courage de qualifier correctement ces comportements sauvages", a déclaré mardi Robert Assaël, l'avocat de la partie plaignante. Selon lui, "rouler sur la rue de Lyon comme sur un circuit de F1, pour imposer sa virilité, dénote un mépris et une indifférence extrêmes à la vie humaine".

ATS