Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Un chrétien vivant au coeur des Pays-Bas se prépare à vivre un éventuel déluge vendredi, date de début du changement de l'ère maya interprété par certains comme une prophétie de fin du monde. Il a mis la dernière main à un bateau de survie pouvant accueillir 50 personnes, ont rapporté jeudi les médias néerlandais.

"Les Mayas n'étaient pas fous, et si on regarde également les prophéties bibliques, les montagnes vont fondre comme de la cire", a assuré Pieter Frank van der Meer, cité par le quotidien néerlandais de gauche de Volkskrant.

Fervent croyant, M. Van der Meer a acheté pour 13'000 euros un bateau de survie orange à coque intégrale, entièrement étanche donc, fabriqué en Norvège et pouvant accueillir jusqu'à 50 personnes. Il y a aménagé une cuvette de WC, un évier et y a stocké des vivres.

Quelque 35 personnes ont réservé une place dans le bateau, installé dans son jardin et destiné à accueillir notamment ses enfants et petits-enfants, assure M. Van der Meer dans un reportage réalisé par l'émission "De Vijfde Dag" (Le Cinquième Jour) de la télévision protestante.

Planètes alignées

M. Van der Meer réside dans le village de Kootwijkerbroek (centre), à une vingtaine de kilomètres d'une mer intérieure des Pays-Bas.

"Cela va activer le soleil", soutient-il: "ce qui va se passer exactement avec le soleil est imprévisible, mais on peut s'attendre à une énorme éruption solaire", qui pourrait alors provoquer un raz de marée ou un deuxième déluge.

Il n'exclut pas non plus un terrible tremblement de terre et a acheté une Jeep de l'armée qui lui permettra alors, lui et sa famille, de se rendre non loin de chez lui à un endroit qu'il a déjà repéré pour planter des tentes.

Conteneur pour les chiens

Pour leurs deux chiens, le fils de M. Van der Meer, Pieter, a aménagé un conteneur en plastique d'environ un mètre cube protégé par des tiges en métal. Il y a installé de la paille et de quoi manger.

"La fin du monde est quelque chose de grave", affirme l'épouse de M. Van der Meer dans le quotidien populaire Algemeen Dagblad: "mais ce qui vient après est magnifique".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS